Not too hard but you need to know what you're talking about

INFO-H422 published: Aug. 8, 2017, 8:37 p.m.

Roland:
Define polynomial Time reducible and give 2 examples (justify)
Notion of certificate ! (Why do we say it's poly in time of w and not of c ? Why is c in polynomial size of w?)
Make link with the class NP.
From what you said can you prove that the examples you showed are in P? NP-complete ?

Stijn:
Prove that partial function of a RAM is equivalent to partial function of a RASP. (Draw the simulation on the tabular)
Show during your simulation Sub=1 (then he asks questions about other instructions and the other modes of addressing)
In the course we said that f(n) simulates in f(n)^2n under the LCM, is it also true for the UCM? (No because...)

Déroulement de l'oral

ELEC-H-300 published: Jan. 10, 2017, 5:44 p.m.

Tout d'abord, il a commencé par poser une question très générale pour essayer de parcourir un maximum de matière.
En l’occurrence, il m'a dessiné une bobine enroulée autour d'un noyau magnétique et m'a dit qu'il injectait de la tension, tantôt alternative tantôt continue.
Il m'a demandé ce qu'il se produisait dans les deux cas et comment ça se manifestait dans chacune des machines étudiées au cours.

Là il faut partir de la loi des ampère tours (H sur un contour fermé) et lui expliquer comment faire apparaître le courant là dedans. Il m'a demandé les hypothèses de mon calcul (toutes les spires sont concentrées et captent le même flux, ...) et de distinguer les différents cas: fer parfait (mu infini ==> H pratiquement nul), fer linéaire (mu fini et B proportionnel à H) et le cas où on a une courbe de saturation. La discussion des deux premier cas est rapide mais c'est le troisième qui l'intéresse: il demande de dire comment est le flux et le courant obtenus si la tension injectée est sinusoïdale (flux sinus et courant à plusieurs harmoniques). Il demande quels harmoniques on peut supprimer (les paires par symétrie de type sinus). Ensuite, il veut savoir comment on décrit ce courant à plusieurs harmoniques dans notre circuit (un phaseur Iv à même valeur efficace que la décomposition en série de Fourier du courant pas joli) . Ensuite il m'a dit "ok pour l'amplitude mais comment décrire la phase de ce courant?". Là il faut lui refaire la partie avec les pertes fer: Iv coupé en une partie en phase avec la tension (pertes fer) et une partie en quadrature de phase (courant magnétisant). Là il me demande de dessiner un circuit équivalent et de donner les ordres de grandeur et comment cette branche se manifeste pour chaque machine étudiée au cours (contentez vous de lui dire à quoi correspond la branche de magnétisation pour chaque machine et l'ordre de grandeur associé. Par exemple, pour la MAS, il s'agit de l'entrefer. La preméance de l'air étant petite devant celle du fer, ça explique que la réactance associée soit beaucoup moins importante que celle d'un transfo par exemple). Après toute ces explications, il me sort un petit "et qu'est ce qui se passe si j'injecte du continu dans la bobine?". Là j'ai commencé à refaire tout le développement mais finalement il attend que une phrase: on ne peut plus négliger la résistivité de l'enroulement qui est très petite, le courant prend alors des valeurs très importantes ce qui mène à saturation et donc une variation temporelle du flux nul et à la désintégration de la bobine (oui, c'est peut être un peu fort désintégration). Il est très bien vu de lui lâcher un petit "c'est pour ça qu'on utilise pas de transfo en continu, si vous voulez" dans ce contexte.

Seconde question très rapide: je veux modifier la vitesse de ma MCC, comment je peux faire? Là il faut lui montrer les 3 variables de commande dans l'équation de la vitesse (Phi, Val et Rd). Expliquer sur lesquelles on va jouer: défluxage en Phi via ie et pas ia (car la réaction d'induit crée un champ pratiquement transversal et qui ne contribue pratiquement pas au flux utile par paire de pôle); jouer sur la tension de commande (il faut une source commandable mais ça permets de jouer sur une très large gamme de fréquence donc ça vaut la peine); ne surtout pas jouer sur Rd qui engendre des pertes inadmissibles en régime sauf au démarrage (par un rhéostat de démarrage qui fait tout tellement vite que la dissipation d'énergie est minime).

Un commentaire général: il mets vraiment à l'aise, vous pouvez vous servir de vos notes sans que ça répercute sur votre résultat (je vous conseille d’amener plein des petits schémas bien clair que vous utilisez comme support à votre explication) et il ne s'intéresse pas au longs développements du cours (résumer les principes physiques lui convient beaucoup plus). Entraînez vous à faire des liens entre les chapitres, il joue beaucoup là dessus. Si vous utilisez bien le vocabulaire du cours, ça lui plaît bien aussi.

Bon courage à tous et que la force de Laplace soit avec vous!

CHIM-H-100

CHIM-H-200 published: June 15, 2016, 3:17 p.m.

Pour inaugurer 2016, voici mes questions:

1) Définir le volume molaire partiel, donner la relation qui lie le volume total d'un composé et les volumes molaires partiels (Vtot=na*Va + nb*Vb) expliquer la méthode qui permet de les trouver graphiquement et démontrer via la tangente que la formule précédente est bonne. Il aide beaucoup mais enlève des points si il doit trop en dire, j'ai eu 2/10 :/

2) Théorie des collisions et formule d'Arrhénius, il faut énoncer la formule, expliquer ce qu'est "p" dans cette formule (parler des orientations favorables) , expliquer le facteur exponentiel (énergie d'activation,...) dire comment il varie quand T tend vers 0 (plus de mouvement,donc plus de collisions,...p) et quand T tend vers l'infini (le facteur "exp(-Ea/RT)" devient "exp(0)"=1),...
J'ai eu 3/10 :/

Il est imposant mais plutôt sympa,il faut pas se laisser impressionner ^^ mais il faut bien connaître en profondeur, il aide pas mal mais si il aide trop il enlève des points, j'ai trouvé ses questions principales un peu vagues, ce qui pose un problème je trouve mais bon. Je suis entré avec 8, sortit avec 7 mais bon j’espérais ne pas avoir ces sujets la, j'ai juste pas eu de bol (ce dernier joue un grand rôle dans la réussite de cet examen, si vous tirez les bonnes questions parmi les 150-200 c'est gagné, si vous piochez les quelques que vous ne vouliez pas c'est comme moi... fail :/)

Bonne chance aux suivants ^^

Double-way infinite TM + Polynomial Time verifiable languages

INFO-H422 published: June 13, 2016, 11:13 a.m.

Question 1 :

1.1 Defining double-way infinite TM.
1.2 Proving that a double-way infinite TM D can recognize the same language than a typical one-way infinite TM M s.t L(D) = L(M). (Basically, it's asked to simulate a one-way infinite TM by the mean of a double-way).

Question 2 :

2.1 Defining Polynomial Time verifiable languages
2.2 Giving 2 examples
(The teacher insists on the notion of certificates)

Good luck :)

Paradoxe/correction de Gibbs et aspect bosionique/fermionique des particules composites

PHYS-H-200 published: June 11, 2016, 6:05 a.m.

1) Paradoxe de Gibbs
Assez classique dans l'ensemble. Ce qu il demande de "particuliers":
- donner des exemples dans le cours ou la correction n est pas nécessaire.
- representer schematiquement un spectre energitique illustrant l indiscernabilite des particules (similaire a une figure du cours ou 4 points representant des bosons sont alignes sur la barre E0 d un spectre)

2) particules composites: fermions ou bosons?
Parler des deux approches vues au cours pour determiner le caractère bosionique/fermionique: Spin et symetrie de la fonction d onde
- Pour le spin, parler des relations triangulaires avant que lui ne le fasse
- Pour les fonctions d onde anti symétriques, donner un exemple d une fonction d onde avec plusieurs particules et montrer l impact de permutation entre plusieurs particules identiques.
- Il kiffe bien si vous arriver a donner des exemples du style deutérium et H2+

Bonne chance pour les suivants!

Comparaison moment cinétique/spin et les électrons dans les solides

PHYS-H-200 published: June 10, 2016, 1:48 p.m.

Q1) Comparer L et S : j'ai divisé le tableau en deux avec L d'un coté : j'ai parlé de la définition, des composantes, de L^2, du fait que ça commute ou non, des fonctions propres, etc.
De l'autre côté, pour S, j'ai expliqué que c'était une propriété intrinsèque de la particule qui n'avait pas la même nature physique que L. J'ai également parlé de Sz, S^2, des fonctions propres, etc . J'ai rajouté que ça avait été trouvé avec l'effet Zeeman anormal et l'expérience de Stren-G. La structure fine et hyperfine de l'hydrogène est aussi due au spin.
Il m'a demandé de dire quelle était la nature des fonctions propres : elles sont complexes, la nature des opérateurs : ce sont des opérateurs différentiels pour L et des matrices (hermitiques) pour S.

Q2) J'ai commencé par les bandes permises et interdites pour les électrons, le gap, l'énergie de Fermi. J'ai enchaîné sur la fonction de fermi-dirac qui explique la nature plus ou moins conductrice des semi-conducteurs en fonction de la température. Il m'a aussi interrogé sur les supraconducteurs : des questions un peu plus précises, genre où on en est actuellement, quelles sont les applications technologiques,...

Essayez de l'emmener sur ce que vous savez si vous tombez sur des questions suffisamment ouvertes et ..
Courage!

Spectre théorique de l'hydrogène et Vallée de stabilité

PHYS-H-200 published: June 10, 2016, 9:24 a.m.

Première question :

Il m'a demandé de parler des différents spectres de l'hydrogène établis au cours du temps et des corrections apportées. Ce que j'aurais du faire : directement tracer un GRAND graphique pour y écrire les différents niveaux d'énergie et les corrections, il voulait que je fasse le tout sur un seul graphe pour mettre en avant les corrections.

->a. Equation de Schrödinger pour la particule simple, on arrive à E = -Z²/n² Ryd (tracer pour différentes valeurs de n)
->b. On fait pareil mais en prenant en compte le proton (apport de la masse réduite), on arrive à E = -Z²/n² Ryd_? (l'énergie augmente légèrement car multipliée par un facteur <= à 1 et énergie négative)
->c. Structure fine, due à la découverte du spin de l'électron : J = L + S. Selon les niveaux d'énergie ça se divise en 2p1/2 et 2p3/2 ou autres dont la distance est proportionnelle à alpha la constante de structure fine.
->d. Structure hyperfine, on apporte la considération du spin du proton : F = J + I. Selon les niveaux d'énergie, ceux qu'on avait déjà divisé au point c) sont encore divisés pour F = 0 ou F = 1 (si J vaut 1/2) ou pour F = 1 ou F = 2 (si J = 3/2) .. etc

Deuxième question :

J'étais un peu perplexe, je ne savais même pas dans quel chapitre c'était (et il m'a cramé).
Au final, j'ai du tracer le graphe des éléments stables Z(N), parler de l'énergie de liaison qui doit être positive, parler de l'instabilité des atomes du au fait que l'énergie de masse d'un noyau lourd est supérieure à l'énergie de masse de deux noyaux plus légers. Parler de l'écartement de la courbe des éléments neutres par rapport à la droite Z=N (plus de protons -> plus de répulsion coulombienne donc plus de neutrons pour s'y insérer et essayer de la diminuer)

Au final, 6.5 et 5 donc 11.5 en tout. Ne pas hésiter à tracer un GRAND graphe qui permettra d'écrire proprement et d'y consigner les avancées (dans le cas d'une question semblable à ma première). Comme tout le monde l'a dit, le type est sympathique, je me serais mis 3 à la seconde question. Il vous aide et pose de bonnes questions, le syllabus est disponible tout au long. 5 minutes de préparation pour le tableau des deux questions, et un court exposé de maximum 3 minutes sur chaque question (moins de 3 minutes c'est pas grave j'ai parlé 56 secondes sur ma deuxième question).

Bonne chance !
Casi

Postulats et relations triangulaires

PHYS-H-200 published: June 9, 2016, 9:38 a.m.

1) "Définis les postulats d'état et d'évolution pour un système isolé": il attend un énoncé précis et complet comme au chapitre 4 (là on parle de une seule particule). Ensuite on compare avec le cas à plusieurs particules. Attention à bien expliquer tous les concepts qui apparaissent (Hamiltonien, constante de Planck,...)
2) "Qu'est ce que tu peux me dire sur les relations triangulaires ?": il veut la règle, le lien avec les triangles (il faut faire les dessins!) et les conséquences (j1 + j2 + j entier, donc il existe 2 types de particules (bosons et fermions) et là on enchaîne...

Proof by reduction + Nondeterministic TM

INFO-H422 published: June 7, 2016, 11:51 a.m.

Question Calculabitily (Stijn):
Prove by reduction that CFG = {M| M is a TM and L(M) is a context-free language} is undecidable.
note : 0^n.1^n.2^n is not a context-free language while 0^n.1^n is .
+ (oral) what does it implies on CFG's Turing-recognizability?

Question Complexity (Roland):
Define a Nondeterministic TM.
Prove that a NTM is equivalent to a TM.
+ what does it implies on decidability (! trick : in the course the TM simulating the NTM is define in such a way that it loops infinitely on w if the NTM rejects w, so non decidability! to change that, specify that the TM has to stop exploring a branch while it encounter a rejecting state. )

RASP code + VERTEX-COVER

INFO-H422 published: June 6, 2016, 4:49 p.m.

Question Calculabitily (Stijn):
You have a RASP with an array already stored in it. The array starts at the 1000 register. You have on the input two indexes, i and j. You must write a RASP program that outputs Array[i]/Array[j]. The key is to remember the logic of how to simulate indirect pointers using a RASP, and to reuse this logic to access the values inside the array.

Question Complexity (Roland):
Define Vertex-Cover and prove that it is NP-Complete. Everything is in the book, except the proof that the reduction is polynomial. You can prove it by constructing the Graph in O(number of clauses).

RAM + NP

INFO-H422 published: June 6, 2016, 12:14 p.m.

Question Stijn :
Describe how one could write a RAM program that serves as an interpreter for RASP programs. Your RAM interpreter expects as input an encoding <R,w> where R is a RASP and w is an input for the RASP. For such input, in outputs [[R]](w). Be sure to mention the key points (i.e., how would the memory layout be, how can the different kinds of operation of the RASP be executed, ...)

Question Roland :
Define the complexity class NP and prove that a language is in NP if and only if it is decided by some polynomial time nondeterministic Turing machine.
Illustrate this with an example

STAT-H-400

STAT-H-400 published: Jan. 19, 2016, 1:29 p.m.

1) Expliquez l'utilité de l'ACP et ses principes fondamentaux.
Elle laisse plein de temps pour préparer sur des tableaux, seul, puis quand elle vient elle pose plein de petites questions pour voir jusqu'où on a été dans la matière.

2) Elle passe le rapport en revue et pose des questions.
J'ai eu: que signifie la p-value, comment fonctionne le test khi carré d'indépendance, quelles sont les méthodes de clustering, comment fonctionne la méthode de Ward.

Elle est sympa.

BIME H 301

BIME-H-301 published: Jan. 16, 2016, 8:42 a.m.

Question 1:
transporteur actif secondaire symport --> qu'est ce qu'un transporteur? pourquoi actif? pourquoi seocndaire? (cf: Na+ suit son gradient électrochimique) pourquoi symport? comment saiit on si Na+ est à l'équilibre? (Nernst)

Question 2 :
shéma d'une cellule bêta avec le transporteur GLUT2 (il a laissé toutes les annotations) --> qu'est ce que le GLUT2 a une plus que le GLUT1 et GLUT4? est ce que le glucose suit son gradient? quel type de canal est le K+? quel est le potentiel de la membrane? se polarise - t- elle ou se dépolarise t-elle ? (+ explication avec un shéma), que permet le Ca?

Bonus : je n'en ai pas eu parce qu'il était à la bourre :)

INFO-H-414 Swarm Intelligence

INFO-H-414 published: Jan. 16, 2016, 8:40 a.m.

Part 1: Oral

-Data clustering: principles and equations
-Differences between PSO and ACO. PSO is improving solutions, ACO is building solutions.
-Equations of PSO and ACO.
-PSO: Identify the exploration and exploitation parts. For instance, the random matrix U is pushing toward exploration.
-ACS: equations and explain everything (like why is alpha = 1?, what is that q_0?, etc.)

Part 2: Project

-Presentation
-Questions on the project (is it applicable IRL? what to improve, does it use swarm robotics principles like desynchronization of agents and stochastic behaviour?)
-Wilson model
-DoL: what is it? => Engaging a task based on the stimulus, that's it.
-Threshold model: give it, explain it, equations, graphs, principles.

All in all, Mauro Birattari is nice and helps a lot, but he is ruthless. Marco Dorigo is passive, silent, does not help a bit, but the teaching assistant does (well, depending on the TA, I guess).

Oral

ELEC-H-300 published: Jan. 16, 2016, 8:39 a.m.

Q1

Question transversale : parle moi du rendement => il faut parler des pertes principalement (Joules, courant de Foucault et hystérèse). Ne PAS parler du flux de dispersion = pertes réactives = pas d'influence sur le rendement. Donner des solutions pour diminuer les pertes (cycle d'hystérèse étroit, rotor feuilleté, section des fils large).

Q2

Il avait pas trop envie que ça dure et avait vu que j'avais compris donc il m'a juste demandé comment on pourrait faire varier la vitesse dans une MCC => on fait varier Va ou Ie. Si on augmente Va de 10%, de cb environ augmente la vitesse => 10%. Tu saurais me le démontrer ? Le prouver avec les 4 équations de la dynamique.

Ne pas hésiter à prendre toutes ses notes avec, au cas où. Je ne les ai pas consultée vu que j'avais une question assez "large" mais au cas où c'est tjs ça et il voit que vous avez travaillé son cours.

Nouvelle question (a priori électromec(Hourra!), mais le cours n'est officiellement plus scindé)

ELEC-H-300 published: Jan. 16, 2016, 8:38 a.m.

Hellow! Je suis passé aujourd'hui, et pour le coup, c'était intéressant:
J'arrive, après les présentations d'usage il me demande ma filière: Electromec (hourra!). "Ah, c'est parfait j'ai justement une question que j'ai jamais posée, qui ne se trouve pas dans le cours et est assez transversale" (moi: eh meeeeerde) "On a vu au cours la réaction d'induit, et on l'a quelque peut détaillée pour la MCC... eh bien décrivez moi cette réaction dans toutes les machines du cours!" J'ai donc commencé par expliquer le principe d'induction, ce qu'il a apprécié, il m'a demandé de décrire l'inducteur et l'induit pour chaque machine. Ensuite j'ai décris le cas de la MCC, voir son cours. Pour le transfo, il fallait discuter la phase du courant d'entrée par rapport a la sortie et faire le lien avec le champ d'induit par rapport au champ d'induction. Pour la MAS il m'a demandé de discuter les phases de courant au rotor , le champ tournant du stator et le champ tournant du rotor (qui tourne a la même vitesse que celui du stator et donc a une vitesse égale au glissement par rapport au rotor). La MS il m'a juste demandé de décrire l'inducteur et l'induit.

Il m'a fort guidé, mais était content que je discute , que je tente des explications,même s'il devait corriger mes hypothèses... il a été déçus que je trouve pas plus vite que les champs du rotor et du stator sont synchros pour la MAS (ils sont synchros pour toute machine tournante, sinon le couple s'annule périodiquement.).

Il m'a posé une question sur l'influence du courant d'excitation pour la vitesse de la MCC pour choisir comment m'arrondir et m'a finalement mis 13 (il hésitait avec 14), vu que j'ai mis du temps a retrouver l'explication.

Il m'a dit qu'il reposerait cette question a un/des autre/s électromec/s(hourra!) pour "comparer" et pourrait remonter ma cote s'il s'avérait que finalement j'étais au dessus de la moyenne, donc soyez avertis! (Même si j'aurais rien contre un 14 wink emoticon ) déso du pavé!

image acquisition

INFO-H-500 published: Jan. 15, 2016, 7:41 p.m.

Question 1: Tout expliquer sur la morphologie: opérations combinées, applications…
Question 2: On a une image en niveau de gris de fibres musculaires et on aimerait calculer l’angle que font ces fibres musculaire avec une référence.
Réponse: mise en évidence des fibres par edge detection puis Hough transform.
Autre réponse possible: Transformée de Fourier et trouver la direction correspondant à la plus hautes fréquence(puisque les fibres sont parallèles, cela génère une répétition dans l’image-> haute fréquence de Fourier.)

image acquisition

INFO-H-500 published: Jan. 15, 2016, 7:40 p.m.

Déroulement de l’examen, le prof fait rentrer 2 à 3 étudiant au début, il les dispatche dans des salles différentes avec un tableau et leur pose 2 question. Pour chaque question, il laisse 20min de préparation puis viens évaluer ce que vous avez fait en vous posant des questions supplémentaires.

Voici mes 2 grosses questions :
1)Expliquez toutes les méthodes de segmentation puis détaillez une méthode que vous voulez avec ces avantages et ses inconvénients. J’ai structuré le tableau en listant toutes les méthodes par catégorie, basé sur histogramme (j’en ai listé 5 : seuil optimal, otsu, percentile, max entropie, mustispectral), basé sur la détection de bord ( principe : filtre médian,puis sobel puis seuil puis labélisation), basé sur un model (hough transform) et basé sur les région (j’en ai listé 4: region growing, organisation hiérarchique, split and merge et watershed transform). J’ai décidé d’expliquez la méthode de watershed qui se base sur les local min et renvoi comme résultat les barrages => contours fermé. J’ai listé les avantages et inconvénients et pour les inconvénients j’ai mis des solutions (avec des petits dessins illustrant chaque cas) sursegmentation on utilise un pré filtre et génere beaucoup de région, on utilise les mosaique sur lesquels on va faire un seuil sur les gradients.
Les questions en parallèle que le prof m’a posé sont:
-quelle est la différence entre les méthodes de seuil optimal (renvoi le min local car dépend de l'initialisation) et le seuil d’Otsu (renvoi le min global car utilise statistique, minimise la variance intragroupe et ne dépend pas d’une initialisation)
-Combien d’itération faut il pour avoir convergence dans la méthode de seuil optimal ( petit chiffre 4 car convergence relativement rapide)
-Que signifie l’entropie d’une image (le nombre de bits nécessaire pour coder l’image)
-quel est la dimension de la matrice des paramètre dans la transformation de Hough (juste dire que teta est compris entre -pi et pi, tho compris entre 0 et distance max de l’image) et quel est l’impact de l’augmentation de la résolution des paramètres ( on a moins de probabilité que 2 sinusoide se trouche => moins de droite detecté)
-sur quoi se base le critère d’homogénité de Split and merge ( se base sur la variance )

2) Détectez les points de fuite d’un tableau (intersection à l’infini des droites parallèle), expliquez votre démarche en vous basant sur ce que vous avez vu au cours. (Problématique pour une personne faisant un doctorat sur les tableaux de 15ème siecle)
Au départ on une image couleur (tableau), on prend l’image avec les niveaux de gris. On utilise canny edge pour detecter les bords , on utilise Hough transforme pour detecter les droites de l’image. Une fois qu’on a les droites, il y a plusieurs manières de répondre à la question, J’ai dit qu’on remettait tout les droites dans une images et qu’il fallait l’intevention de l’homme pour detecter le point de fuite, ce qui est très fatiguant si on a beaucoup de tableaux à analyser. J’ai donc dit qu’il fallait utiliser une autre méthode pour automatisé le processus. J’ai parlé de résoudre des systèmes linéaires en intégrant à chaque fois une nouvelle droite mais le prof m’a dit qu’on aurait une faible probabilité que 3 droites s’intersectent. Puis il m’a expliqué comment ils ont résolu le problème (utilisation d’une carte de densité de droite), on consière les différentes droites, puis on les retrace une par une sur une nouvelle image de compteur, quand une droite passe par un pixel on incrémente le compteur et au final le compteur le plus haut correspond au point de fuite.
Le prof est super sympa, il aide pas mal quand on est bloqué.
J’espère que cela vous sera utile, Bon courage pour les prochains :).

BIOL-J-101-A Oral

BIOL-J-101-A published: June 25, 2015, 5:18 p.m.

Question 1 :
Phosphorylation oxydative --> j ai reçu le shéma sans aucune annotation. Il fallait placer les électrons, la NADH,... et en gros il faut tout expliquer (combine de glucose en jeu, combien d'ATP, les autres étapes de la dégradation du glucose, ou se déroule la phospho...) A un moment j ai dit une connerie parce que j ai dit que la phosphorylation se déroulait dans la matrice de la mitochondriehors qu'elle se déroule au sein de sa membrane interne...
Question 2 :
Recombinaison homologue --> qu'est ce que c'est? ce déroule-t-elle chez les eucrayotes (cf crossing over) donc on a débouché sur la méiose
Bonus : chromosome homologue, ligase,

Fonction d'onde de l'hydrogène - Spectre d'une molécule diatomique (H2 par exemple)

PHYS-H-200 published: June 20, 2015, 9:27 a.m.

1) Fonction d'onde de l’hydrogène :
- expliciter la fonction d'onde sous forme de produit de partie radiale et partie angulaire
- la partie radiale : expliquer les nombre quantique dont ça dépend, montrer le comportement de cette fonction aux limites en se basant sur l'expression générale de la fonction (pas connaitre tout juste mettre r^l*e^(-r/n*a0), ca suffit a expliquer ce qu'il faut), dessiner 2-3 couches
- fonction angulaire : même chose expliquer les nombres complexes dont ça dépend, une relation de proportionnalité pour expliquer d'où viennent les dessins que vous faites, et mettre la parité pour expliquer vos plus ou moins dans vos dessins
Sinon il m'a demandé de lui dessiner des orbitales pour des l plus grand (j'avais dessiné 1s et 2s) et puis il m'a demandé de lui expliquer pourquoi le lobe s'éloignait de plus en plus de l'origine (à cause de la force centrifuge), il m'a demandé le rôle physique de n (c'est celui qui apparaît dans les énergies).
2) Spectre d'une molécule diatomique
- j'ai commencé par parler très rapidement de l'approximation de Born-Oppenheimer mais je suis même pas sur que c'est utile parce que ça devient impossible de tout expliquer en 3 minutes par contre un petit dessin des 2 noyaux et des 2 électrons, c'est toujours bien
- dessiner le potentiel de vibration et dire quel en est sa cause et quel est la conséquence (cause : mouvement des électrons + répulsion coulombienne entre les deux noyaux; conséquence : ça fait vibrer la molécule pas rien que les noyaux), expliquer l'approximation à un potentiel harmonique (dire aussi que c'est valable que pour des distances proches de la position d'équilibre, ça a eu l'air de lui faire plaisir), expliciter les énergies et l'ordre de grandeur
- expliquer la cause des rotation (la molécule tourne autour de son axe de symétrie), peut-être mettre l'hamiltonien de rotation mais je pense pas que ce soit obligatoire, écrire les énergies de rotation et l'ordre de grandeur
- expliquer ce que sont les excitations électroniques et mettre l'ordre de grandeur
- la cerise sur le gâteau : lui dessiner le spectre en entier en lui expliquant que l'on représente un seul niveau électronique qui comporte un spectre de vibration et que dans chaque niveau de vibration, il y a un spectre de rotation (s'aider pour ça des ordres de grandeurs comme fait dans le sylla et les slides).
Il m'a ensuite demandé s'il y avait un autre type d'énergie pour une molécule (oui, l'énergie de translation), il m'a demandé ce que ça représentait (le mouvement de la molécule) puis il m' demandé de lui écrire la valeur de cette énergie (j'ai bugué, en fait il faut se dire que toutes les particules au sein de la molécule sont liées à un potentiel mais pas la molécule en entier, elle se comporte donc comme une onde plane donc il faut donner l'énergie cinétique d'une onde plane).
Remarque générale : Ben la classique, le mec est ultra posey, quand il voit que tu bugues ou que tu sais pas trop où aller , si tu connais un minimum, ses questions te mettent sur la voie.

BIOL-J-101-A Oral

BIOL-J-101-A published: June 19, 2015, 4:36 p.m.

Question 1
Schéma de la cellule eucaryote il demande de tout décrire (nommer) et d'expliquer un peu le fonctionnement.
Question
Citez les types d'ARN (messagers, transferts, ribosomiaux), leurs proportions respectives et leur rôle.
Attention il est très pointilleux, il m'a par exemple demandé pour l'ARNr la nature de la séquence d'adressage permettant à un ribosome de venir s'accorcher sur le RER. Il pose pas mal de petites questions précises sur ce qu'on dit mais aussi de tout autre chose pour essayer de couvrir toute la matière. Sinon il est plutôt gentil mais il faut bien connaître tout pas coeur comme un bon cours théorique de BA1

Composants Microtechniques

MECA-H-501 published: June 19, 2015, 4:05 p.m.

First question :
Cantilever plastic plate of length L, Young Modulus E and inertia I. The free extremity of the beam is in contact with a droplet, such as to form a meniscus of diameter l_m at the end of the plate. The angles of contact with the ground and the plate are given.
1) Draw free-body diagram of the problem -> 2 forces and a moment on the wall, the pressure difference on the surface occupied by the meniscus, the force on the perimeter of the meniscus.
2) How do you solve the problem ?
-> Start from Bernoulli beam, you can write the torque exerted by the external forces in each point M(x), deduce phi = ?M(u)/(EI)du, and f = ?phi(u) du. ?P is unknown...
-> Find ?P iteratively, using the fact that you know theta at the top and bottom of the meniscus, and that you know the volume of liquid. You actually have 2 variables to solve iteratively : l_m and ?P. You iterate until the conditions on theta and on the volume are respected.
Second question :
Cylindrical reactor of length L, diameter d, thickness e, with a reaction of pressure P, the material of the reactor has a given max stress. You want to make a reactor 8 times bigger, how do you adapt the parameters ?
-> Follow the methodology... The correct answer is e' = 2e, L' = 2L and d'=2d
Good luck !

Questions Oral Physique

PHYS-H-100 published: June 19, 2015, 11:12 a.m.

Magnéto/Electromagn.:
1) Sur base de la force magnétique de Laplace, établir la force de Lorentz:
Pas de piège ici, refaites lui le développement du cours. Il risque de vous demander l'origine de la force de Laplace, un simple petit "c'est une loi expérimentale" le satisfait.
2) Donner la forme intégrale de la loi de Biot-Savart et l'appliquer pour le calcul du champ sur l'axe d'une spire:
N'oubliez pas de faire un schéma bien clair où vous indiquez tous les vecteurs qui interviennent dans la loi et pour le calcul sur la spire, explicitez bien tous les vecteurs. Il ne pose pas de question là dessus, il regarde juste si vous savez bien utiliser la loi.
3) Établir l'expression de l'énergie contenue dans l'inducteur:
Refaites le développement du cours en lui expliquant bien pourquoi vous intégrez la puissance dissipée sur le temps (décharge de l'inducteur ==> énergie libérée = énergie canalisée par conservation de l'énergie), il vous demande également de justifier P=V*I (bilan d'énergie sur un temps delta t)
4) Expliquer le principe de l'auto-induction, la problématique lié au champ induit dans la spire et montrer comment le résoudre:
Il vous propose de compléter un schéma sur lequel le courant sur la spire augmente. Représenter la vitesse de lignes de champs, B et déduisez en Ei. La problématique étant que les lignes de champs émanent de l'inducteur et qu'elles ne la balayent donc pas, la résolution est la même que dans le cours (application de la loi de Faraday sur un chemin passant par les 2 spires). Il enchaîne sur l'explication de la nature électrique de Ei (même si ça a peut de rapport, il pose cette question quasi systématiquement), refaites lui très brièvement le raisonement lié à la contraction des longueurs en relativité.
5) Monter que la loi de Faraday peut être appliquée sur n'importe quelle surface sous tendue à C, expliquer pourquoi ce n'est pas le cas pour la loi d'Ampère:
Le grand classique, application d'Ostro. Ca nemarche pas avec ampère car div J n'est pas forcément nul (accumulation charges), il demande alors l'équation de continuité, la définition du rotationnel et une démonstration de Ostro.
OO/PM:
1) Calculer un champ magnétique à partir d'un champ électrique:
Application de la forme locale de Faraday sur une onde harmonique pour mettre en évidence toutes les propriétés des ondes EM (E et B normaux et en phase). Il demande ensuite si le fait de prendre une onde harmonique avec un vecteur d'onde en 1z est restrictif. La réponse est non car, par changement de repère, 1z peut vouloir dire n 'importe quelle direction. Il demande aussi pourquoi ne pas mettre de constante d'intégration dans votre calcul du champ. La réponse est qu'une constante vectorielle dans l'expression de B signifierait que celui ci n'obéit pas à un mode ondulatoire (si il y a une constante, on peut pas parler de translation qui caractérise l'onde). Il m'a ensuite demandé de prouver qu'une onde E est transversale (div E = 0 dans le vide).
2)Modèle de Lorentz pour les ondes lumineuses dans le diélectrique, refaire le développement et discuter:
Soyez synthétiques mais complets: il veut tout le développement mais sans les lourdeurs de calcul.Il demande en quoi la modélisation de la relation constitutive de Lorentz est naïve (dissipation à échelle microscopique inexistante mais à cause de l'émission d'onde EM, le résultat est valable). Il demande aussi d'expliquer pourquoi ces ondes sont dispersives et pourquoi les ondes de matières le sont également (vphi varie d'une fréquence à l'autre ==> dispersion du paquet d'onde ce qui est le cas dans une relation de dispersion non linéaire).
3)Discuter la problématique liée à la relativité et expliquer comment Einstein et Lorrentz l'ont résolue:
Vitesse du photon change d'un réf à l'autre par changement de réf Galiléen, or les 2 référentiels sont dans le vide donc, d'après les équations de Maxwell, cela ne devrait pas être le cas. Refaire ensuite le développement de Lorentz pour arriver à ses transformations (modélisation du MRU par rotation dans l'espace temps complexe) . Il accepte ensuite que vous lui donniez immédiatement la loi des compositions des vitesses pour lui prouver que la vitesse est bien c dans les 2 ref..
4) Expliciter la forme d'une onde spérique et d'une onde plane de direction quelconque:
N'oubliez pas de justifier le sens de translation (pour l'onde sphérique divergente par exemple, différencier kr -wt = cste et exprimer r*) et bien exprimer pourquoi le module est en 1/r pour l'onde sphèrique (conservation de l'énergie ==> puissance = module carré * surface de la sphère indépendante de r)
Remarques:
Maîtrisez à fond vos premières questions, c'est sans doute le moment le plus important de l'examen. Toutes les questions qu'il pose ne figurent pas sur la feuille que vous recevez donc soyez prêts à tout bien justifier dans le raisonnement qu'il vous demande. Il est franchement pas méchant donc ne vous inquiétez pas à ce sujet.
Bon courage!

Oral Physique des télécom

ELEC-H-304 published: June 18, 2015, 6:01 p.m.

J'ai tiré la question 4, théorème de Poynting comme dans le document sur respublicae.
J'ai commencé par refaire le schéma qui est dans les slides pour montrer les différentes puissances intuitivement puis la formule de la densité volumique d'énergie totale et la forme qu'on devait avoir pour l'équation.
Ensuite, faut juste noter quelques étapes importantes du développement pour trouver les différents termes. J'ai aussi mis la valeur moyenne pour un régime sinusoïdal permanent et la valeur pour le dipôle de Hertz.
Au niveau du déroulement de l'examen ( le plus important en fait :p ) ,
Il a commencé par me dire qu'il me laissait 15min de préparation pour rattraper son retard ( et parce que la question est "facile" j'imagine) mais au final, il est revenu après 20 minutes :) .
Il m'a pas mal interrompu pendant mon explication parce que j'utilisais pas toujours les bon termes ( genre confusion entre densité volumique de charge, densité de puissance, ...) et il voulait aussi à un moment que j'explique pourquoi on fait Poynting ( j'avais commencé par ça mais j'avais peut-être pas été assez précis à son gout). Il voulait aussi savoir d'où venait le fs dans la source,...
A la fin, je m'attendais à avoir des questions subsidiaires mais il m'a juste dis : " très bien, ça fera 17". Donc il est assez cool sur les explication et sur les notes ;)

Oral MSF

CNST-H-200 published: June 17, 2015, 3:36 p.m.

J'ai eu travaux virtuels. Enoncer le théorème général et démontrer la formule du travail total ainsi que le th direct et réciproque.
Il m'a demandé ce que représente le ' de u'i (ca signifie que le déplacement est virtuel) et m'a demandé pk ds la démo du th réciproque, point C, on peut utiliser les résultats précédents pour un autre déplacement. C'est parce que ce sont des grandeurs REELLES et les contrainte,s par ex, ne changent pas.